Partenaires

Office central pour l’enseignement allemand à l’étranger (ZfA)

À l’échelle mondiale, le ZfA appuie, en étroite coopération avec le ministère fédéral des Affaires étrangères et avec les Länder, 140 établissements allemands à l’étranger ainsi que 870 écoles nationales proposant le diplôme de langue allemande (DSD) de la Conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder en République fédérale d’Allemagne.

Activités du ZfA dans le cadre de l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir »

1. Écoles allemandes à l’étranger

  • 140 écoles allemandes à l’étranger dans 71 pays avec environ 21 000 élèves allemands et 60 000 élèves non-allemands
  • Conseil lors de l’établissement de nouvelles écoles
  • Mise en place de nouveaux cycles du second degré
  • Développement des écoles accueillant les élèves toute la journée
  • Introduction de nouveaux diplômes de fin d’études secondaires : Abitur international allemand (DIAP) et baccalauréat international plurilingue, section allemand (GIB)
 

2. Extension du réseau des écoles proposant le diplôme de langue allemande

  • 870 écoles proposant le diplôme de langue allemande dans 66 pays (au sein des différents systèmes nationaux d’éducation),

avec : enseignants, coordinateurs, conseillers pédagogiques et consultants au service des établissements allemands à l’étranger.

 

3. Diplômes de fin d’études secondaires

À l’étranger, nombre d’écoles permettent de passer l’Abitur allemand ou l’Abitur international allemand. Délivrant un diplôme général de fin d’études secondaires allemand, ces deux types d’Abitur ouvrent l’accès aux universités et aux établissements d’enseignement supérieur allemands. Lorsqu’ils ne disposent pas de cette possibilité, les élèves peuvent fréquemment passer le baccalauréat international plurilingue. Ce diplôme équivaut à l’Abitur allemand.

Abitur international allemand (DIAP)

L’Abitur international allemand (DIAP) est un diplôme qui réunit deux composantes : avec l’Abitur allemand, les élèves se voient délivrer un certificat de qualité qui est universellement reconnu. Dans le monde entier, ce diplôme équivaut aux diplômes nationaux et internationaux de fin d’études secondaires.

Par ailleurs, jusqu’à la moitié des cours préparant au DIAP sont donnés en anglais ou en espagnol. Grâce à cette composante bilingue, le DIAP apporte une réponse adéquate aux défis lancés par la mondialisation. Avec cet Abitur « valorisé » sanctionnant la fin de leur scolarité dans un établissement allemand à l’étranger, les élèves ont des perspectives d’avenir encore meilleures.

Depuis plusieurs années, le ministère fédéral des Affaires étrangères, l’Office central pour l’enseignement allemand à l’étranger (ZfA) et la Conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder en République fédérale d’Allemagne (KMK) apportent un soutien actif aux établissements scolaires pour développer le DIAP. Grâce à l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir », il est désormais possible de passer cet examen dans des établissements supplémentaires.

Baccalauréat international plurilingue (GIB)

Grâce à l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir », les écoles allemandes à l’étranger peuvent élargir l’éventail d’examens qu’elles proposent en permettant par exemple de passer le baccalauréat international plurilingue (GIB).

Le GIB apporte une solution particulièrement adéquate non seulement aux écoles allemandes à l’étranger qui ne pouvaient pas proposer de passer l’Abitur allemand, mais également aux écoles avec un enseignement renforcé de l’allemand et très peu d’élèves allemands. Avec des épreuves se déroulant pour la moitié en allemand et pour l’autre moitié en espagnol, en anglais ou en français, ce diplôme de fin d’études secondaires donne accès à l’enseignement supérieur dans le monde entier – notamment en Allemagne.

À ce jour, 16 écoles allemandes à l’étranger, dont onze en Amérique latine, quatre en Asie et une en Afrique, proposent de passer le GIB. Neuf autres écoles allemandes à l’étranger, dont huit en Amérique latine et une en Europe, se préparent à le proposer. Dans le cadre de l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir », d’autres écoles suivront cet exemple.

À côté du diplôme de fin d’études du second cycle du secondaire proposé au sein du pays hôte, les écoles à enseignement binational et les écoles proposant un enseignement renforcé de l’allemand permettent également de passer le diplôme de langue allemande (DSD) niveau II de la Conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder en République fédérale d’Allemagne (B2/C1 conformément au Cadre européen commun de référence pour les langues). Avec ces deux diplômes, il est également possible d’étudier en Allemagne. En plus de cela, les écoles allemandes à l’étranger proposent également le certificat de fin d’études du premier cycle du secondaire (Hauptschulabschluss) et du second cycle court du secondaire (Realschulabschluss).

 

4. Diplôme de langue allemande (DSD)

Pour justifier de leurs connaissances en allemand, les élèves résidant à l’étranger peuvent passer le diplôme de langue allemande (DSD) à deux niveaux. Le niveau I (qui correspond au niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues – CECRL) justifie de connaissances de l’allemand répondant aux critères d’admission de tout collège allemand d’enseignement propédeutique pour étudiants étrangers (Studienkolleg). Les épreuves du niveau II peuvent être passées dans les classes supérieures des écoles secondaires. Correspondant aux niveaux B2/C1 du CECRL, le niveau II prouve, en vertu d’une décision de la Conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder en République fédérale d’Allemagne, que les connaissances de l’allemand sont suffisantes pour poursuivre des études supérieures en RFA.

En 2008, quelque 33 000 élèves ont passé le diplôme de langue allemande. La tendance est continuellement à la hausse : en 2010, plus de 42 000 candidats se sont présentés.

Alors que les épreuves sont mises au point par l’Office central pour l’enseignement allemand à l’étranger (ZfA), c’est ensuite aux professeurs d’allemands sur place qu’il revient de les faire passer.

Priorité à l’assurance qualité

Dans le cadre des épreuves du DSD, l’assurance qualité revêt une importance toute particulière : dans la mesure où il doit définir des normes de qualité, le DSD se doit également d’exercer une influence positive sur l’enseignement dans d’autres langues étrangères.

L’examen du diplôme de langue allemande va donc plus loin qu’un simple examen d’évaluation du niveau de langue. Il a des retombées sur les objectifs et les contenus de l’enseignement de l’allemand dans de nombreux pays et permet de procéder à des comparaisons internationales des performances. Pouvant être considéré comme un indicateur de la réussite de l’enseignement de l’allemand dans les écoles, il constitue un critère important pour déterminer l’éligibilité des écoles.

Examens de niveau depuis 2009

Afin de prendre encore mieux en considération les progrès individuels des élèves, des examens de niveau ont été élaborés pour les niveaux A2/B1 et B2/C1 ; ces examens sont en place dans le monde entier depuis l’automne 2009. L’avantage : ils permettent d’établir un profil de performance qui, pour chaque élève, pourra éventuellement s’articuler autour de deux niveaux, ce qui rend mieux compte du processus d’acquisition des langues étrangères. Toute personne ayant déjà atteint le niveau B1 en compréhension écrite, mais seulement le niveau A2 en communication orale, se verra remettre un diplôme avec une description exacte des compétences acquises. Le DSD précise le niveau atteint dans chacune des quatre compétences évaluées. Cela permet de sanctionner le niveau linguistique propre à chaque élève.

 

5. Conseillers pédagogiques

En cette année scolaire 2010/2011, 58 conseillers pédagogiques du ZfA travaillent pour le monde entier. Sur invitation du pays hôte, ces conseillers encadrent les écoles du système d’éducation local proposant un programme d’allemand élargi.

Constituer des réseaux

Les conseillers pédagogiques assument des tâches très variées : ils organisent des formations continues pour les enseignants du pays hôte, conseillent les spécialistes de l’allemand dans les écoles, organisent et coordonnent l’octroi des bourses et remplissent des missions de conseil en coopération étroite avec les autorités en charge de l’éducation dans chaque pays hôte. Dans chaque pays concerné, ils contribuent également à la mise en réseau des écoles proposant le diplôme de langue allemande (DSD). En Hongrie, ces conseillers ont déjà très bien rempli leur mission : 26 écoles proposant le diplôme de langue allemande s’y sont rassemblées pour former un réseau et en mars 2008, ces écoles ont adopté une déclaration dans laquelle elles se présentent comme écoles de formation pour les futurs professeurs d’allemand.

Encourager les échanges culturels

Par le biais de leur travail, les conseillers pédagogiques apportent également une contribution aux échanges culturels. Dans le cadre du programme de détachement des enseignants des Länder, ils coordonnent par exemple une initiative qui a permis d’envoyer 150 enseignants des programmes des Länder dans des écoles situées en Europe centrale et orientale, dans les pays de la Communauté d’États indépendants (CEI), en Turquie et en Chine.

Grâce à l’initiative des écoles partenaires, de nouvelles antennes de conseil pédagogique ont pu être créées en Chine, dans les territoires palestiniens, en Mongolie, au Bélarus, au Vietnam et en Corée du Sud. Sur chaque site, la mission des conseillers pédagogiques consiste à introduire et à développer le programme relatif au diplôme de langue allemande.

Dr. Ulrich Dronske: „Eierlegende Wollmilchsäue gesucht [...]"
Article publié dans le magazine allemand « Deutsche Lehrer im Ausland »(pdf ; 18 Ko)

 

6. Coordinateurs scolaires

En termes de pédagogie, d’organisation et de gestion, la mise en place d’une école allemande à l’étranger – avec non seulement un programme d’enseignement, mais aussi des diplômes de fin d’études secondaires allemands – exige un savoir-faire particulier.

DC’est pour cette raison que le ZfA met des « coordinateurs scolaires » à la disposition des organismes subventionnant les écoles, des directeurs d’écoles et des enseignants. Lorsqu’il s’agit de transformer ou de créer une école, ces coordinateurs apportent leurs conseils pour tout ce qui touche à l’emploi du temps hebdomadaire, à l’organisation des programmes de cours, à la procédure de reconnaissance et aux aspects financiers.

Élaborer des stratégies avec des experts

Disposant eux-mêmes d’une longue expérience de l’école après avoir exercé des fonctions de direction, les coordinateurs aident les écoles sur place à élaborer des solutions qui répondent à la fois aux désirs des parents et aux besoins de l’économie allemande, tout en respectant les règles du pays hôte.

À l’heure actuelle, cinq coordinateurs scolaires travaillent dans le monde entier : au Proche-Orient (Le Caire), en Asie du Sud-Est (Singapour), en Inde (New Delhi), en Amérique du Nord (Washington), en Europe centrale et orientale et dans la Communauté d’États indépendants (Baja). Dans le cadre de l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir », qui compte environ 1 500 écoles partenaires dans le monde entier, le travail des coordinateurs contribue fortement à encourager les écoles au sein du réseau.

 

Interlocuteurs de l’Office central :

Rolf Kohorst (Écoles allemandes à l’étranger)
Téléphone : 0228 99 - 358 - 1434 ou +49-0221-758-1434
Rolf.Kohorst@bva.bund.de

Heike Toledo (Écoles proposant le diplôme de langue allemande)
Téléphone : 0228 99 - 358 - 1416 ou +49-0221-758-1416
Heike.Toledo@bva.bund.de

Office fédéral d’administration
Office central pour l’enseignement allemand à l’étranger
Adresse visiteurs : Barbarastrasse 1, D-50735 Köln
Adresse postale : Bundesverwaltungsamt, D-50728 Köln

 

Documentation

Annuaire 2007/2008 du ZfA (en allemand)
(pdf; 11 Mo)

Annuaire 2009/2010 du ZfA (en allemand)
(pdf; 9 Mo)

40 ans de ZfA – une chronique (en allemand)
(pdf; 14 Mo)

Prospectus : Le ZfA en bref (en allemand)
(pdf; 5 Mo)

 
Sur le même thème

PASCH-net und Social Media